FANDOM


Mythe

La Sombreterre n’était plus un royaume, elle était un empire. Qui dit empire dit commerce, qui dit commerce dit richesses. La bourgeoisie et la noblesse ont su accorder leurs violons pour jouer une partition commune : l’empire marchand.
Galleon by skybolt-d3ie21p.jpg

Piochée dans les mines, la richesse de l’empire Sombreterrois est née du fer et de la sueur des mineurs. Le fer était et demeure le matériel le plus utile, la ressource la plus consommée pour l’industrie naissante. Elle a fait naître des consortiums de mineurs mécontents, exploités au péril de leurs vies.

Ils sont écrasés par les rouages de l’industrialisation, l’impôt est plus fort que jamais et les bourgeois n’hésitent pas à hausser leurs marges. Ainsi, le prolétaire est assassiné, cloué sur la place publique pour la contraction de dettes incommensurables.

Ainsi, l’empire a signé la fracture de son peuple. Il avait oublié que les prolétaires étaient les plus nombreux. Pendant la Pioche Pourpre, les ouvriers se soulevèrent et tuèrent les contremaîtres. La répression fut sanglante. Suffisamment sanglante pour intimider les mineurs et les ouvriers.. Suffisamment sanglante pour pousser des hommes à l’exil.

Un contingent de prolétaires parvint à quitter l’empire pour s’installer plus au Sud-Ouest, dans les brumes de Guinda.   Ces hommes et femmes, mornes et attristés, perdirent peu à peu leur vertu. Retour au primitif, au troc et au fait main. Ils décidèrent alors de s’enfoncer dans le brouillard pour occuper la Caverne, centre névralgique de Guinda. La pêche se développa rapidement et quelques braves hommes découvrirent une route commerciale qui passait par la côte.

Ainsi, ils commencèrent à s’adonner au marchandage avec les navires qui s’arrêtaient. Les marchands voyaient ces sombreterrois, abandonnés et dans le besoin. Ils ne réfléchissaient pas à deux fois avant de faire baisser le prix de moitié pour les escroquer. La répétition de ces événements a engendré des conflits entre les prolétaires : certains voulaient aborder un navire pour faire passer un message, d’autres s’y opposaient fermement. Il y avait également ce groupe qui voulait continuer à vivre en autarcie grâce à la pêche : ceux-là ne vécurent pas très longtemps.

Pirate by zgfisher-d3a3bkb.jpg


Un homme parvint à résoudre le problème. Heinrich Wimd proposa un vote pour tenter d’aborder le prochain navire marchand qui décidera de lâcher son ancre. Il obtint la majorité et aborda le soir même, avec quinze autres frères condamnés, le plus petit navire qui mouilla.

Voici comment naquit les premières lueurs d’une piraterie sombreterroise. Ils transformèrent Guinda en un mythe absolu, bercé par une aura de mystère et dissimulé par la brume. Son simple nom évoquait l’enfer de la piraterie : des visions de morts, des navires perchés dans les airs.. et ces brumes, ces voiles utilisés par les fantômes. Des créatures disait-on. Personne n’en n’avait jamais vu une seule. La mort, les maladies et la soif tourmentèrent quelques hommes et en clouèrent d’autres. L’environnement offrait un champignon nocif qui causait de fortes fièvres et de longues séances de délire. Un seul homme aurait réchappé du chaos, un saoulard historique qui vagabonde entre voiles et pontons. Il aurait pris de la bouteille et doit sûrement raconter de pures inepties. 

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard